Archives pour la catégorie delicook

Les courges de 2012 citrouilles potiron potimarrons butternut squash

cette année encore les courges n’ont qu’à bien se tenir ! (j’éditerai pour mettre les liens vers les recettes au fur et à mesure que je les rédigerai)
et un lien vers le post recap’ de l’année dernière avec déjà une brassée de recettes.

Incroyable ce que ce fruit (oui c’est un fruit plus qu’un légume) peut m’inspirer. J’aime sa diversité en fait j’aime la pulpe de la citrouille, la finesse de la chair du butternut, le petit goût de marron du potimarron, la facilité de les cuire, (avec la peau la plupart du temps) et la facilité d’assaisonnement, salé ou sucré ce fruit qui est gorgé de vitamines pour une bonne partie de l’hiver mériterait bien de détrôner nos pot-au feu navet et choux. Ne vous trompez pas j’adore les pot au feu, mais je préfère les navets jeunes glacés à la poêle que bouillis et rebouillis.

Je regrette qu’on exploite pas plus ces cucurbitacées qui outre peuvent être servies en velouté ou en soupe peuvent servir de base salées ou sucrées (et ce sont les recettes que je vais partager avec vous que j’ai testé). TESTEES : les recettes sont en cours de redaction 
Risotto au potimarron, (salé)
Gnocchi de potimarron (salé)
Lasagnes au  potiron (salé)
Gratin de potimarron à la volaille (ou au canard, lapin …) (salé)
Calzone à la courge épinard ricotta (salé)
Coupe de butternut farcies ricotta épinards (salé)
Glace chocolat blanc ruban potiron épicé. (sucré)
Pumpkin cinnamon rolls (sucré)
Whoopies au potiron (sucré)
Pumpkin brownie (sucré)
Cakes au citron et à la courgette (sucré)
Doughnut au four (ou au gaufrier) au potiron, (sucré)
confiture de potiron, potimarron, butternut squash (sucré) à ne pas confondre avec la tartinade de potimarron de 2011
Fondant au chocolat et au potimarron (sucré)
Gâteau à l’envers pomme potiron (sucré)

sauté de porc à la mijoteuse (chez moi un délicook)

point n’est BESOIN d’une mijoteuse électrique pour réaliser cette recette :


Chez nous on a un délicook qui sert au moins 4 fois par semaine (dont 2 fois pour cuire du riz) en moyenne.
J’adore les recettes simples et celle là l’est. Une fois tous les ingrédients préparés, on dore la viande et on ajoute le reste des ingrédients avant de laisser mijoter.

  • 4 pommes
  • 500g de sauté de porc (ou à remplacer par de la volaille, du canard, du veau …)
  • 1 TBS d’huile
  • 1tsp d’huile de sésame (facultatif attention aux allergies)
  • 1 TBS de ketchup ou de sauce tomate maison réduite et épicée
  • 4 TBS de sauce sojà (chez nous de la marque LIMA peu salée, certifiée sans gluten)
  • 1 tsp de pimenton (paprika fumé)
  • 2 petites échalottes ciselées
  • 2 gousses d’ail ciselé
  • 1tsp d’épices, coriandre, colombo, tajine …
  • 1/2 botte de ciboulette (soit 2 TBS hachée)
  • 1 CUP d’eau
  • 1/2 CUP de cidre ou de jus de pomme (pour l’avoir sans alcool)

On épluche et on détaille les pommes en quartier, on peut remplacer par de la volaille, du veau, du canard, en fonction de la mal-tolérance médicale, ou inclination religieuse.
Attention à l’huile de sésame, le sésame est un puissant allergène.
le ketchup peut tout à fait être une purée de tomate assaisonnée et réduite (maison)
Attention à la sauce de sojà qui contient dans 99% des marques du blé… nous utilisons chez nous la marque LIMA version « peu salée » certifiée sans gluten)
Le « pimenton » est du paprika fumé… un peu comme les macarons, le vinaigre balsamique ou le sucre muscovado ou la pâte de pistache… le pimenton fait partie d’une « mode culinaire »… toutefois, son arôme puissant fumé boisé rappelle le petit goût indéfinissable des bons chorizos, ça donne une note de fond qui est chaude, sans piquer.

Mettre à dorer le sauté dans la cocotte avec la TBS d’huile neutre, une fois doré ajouter l’ail, les échalotes le ketchup les épices et le pimenton, l’eau la ciboulette le cidre les pommes … enfin tout le reste quoi …

Faire mijoter à petit bouillon pendant 35 à 45 mn
réduire la sauce à la consistance souhaitée.

servir avec des tagliatelles, ou des nouilles asiatiques (si vous supportez le blé, sinon des nouilles de riz) ou même du riz ou des pommes de terres.

Cette recette a l’avantage d’être sans PLV (si réalisée sans bœuf, veau) et de faire découvrir d’autres saveurs, notement des fruits cuits en accompagnement salé.

bon appétit.

PS : j’éditerai pour mettre en photo le résultat 🙂

 

Lapin à la citrouille (et pumpkin butter)

Un lapin au pumpkin bread (comme on le ferait au pain d’épices) d’ailleurs je ne manque pas de vous redonner la recette de mon pain d’épices (suivre le lien) sans gluten (possible avec et sans caséine, sans sojà)

  • un lapin en morceaux
  • 2-3 échalottes
  • une carotte
  • 2 pommes de terre (des moyennes)
  • une tranche de citrouille (ou comme moi des étoiles à l’emporte-pièce dans une rondelle de butternut squash — courge musquée — )
  • du pumpkin butter (facultatif, on peut remplacer par un peu de sauce tomate et des épices)
  • une petite tranche de pumpkin bread (facultatif, et si vous en trouvez « sans » peut être remplacé par du pain d’épices. )
  • du sel du poivre
  • une rasade de sauce bull dog (facultative, on peut la remplacer par du worcestershire sauce, mais cette dernière contient du blé et du gluten)
  • une pincée de sarriette
  • 1 CUP de jus de pomme ou cidre ou de bouillon, ou d’eau.

mode opératoire :
personnellement je fais tout au délicook, qui se débrouille comme un chef à lui tout seul

dorer les morceaux de lapin avec 1 TBS d’huile d’olive, (une dizaine de minutes en fonction « grill »)
une fois que c’est bien doré, ajouter le reste des ingrédients coupés en tronçons et laisser mijoter (compter 35mn minimum) moi je laisse le délicook sur « mijoter » (il le fait très bien 🙂 )

Si vous choisissez de faire des étoiles dans du butternut squash, mettez vos étoile en tout dernier afin qu’elle garde leur forme rigolote même après cuisson.

Et par ICI vous trouverez d’autres recettes avec de la courge.

Pumpkin butter – tartinade de potiron

je dispose d’un multicuiseur (delicook) mais cette recette se fait traditionnellement avec un crock-pot, un slow cooker… mais pas de panique une cocote ou une simple casserole si on maitrise le mijotage … pas de soucis.

En gros l’essentiel de la recette est de compoter la courge avec des épices du sucre et une touche de vinaigre… oui ça pourrait être un chutney, mais c’est assez sucré et les épices rappellent franchement le pain d’épices… ça ressemble à une purée de potiron comme on l’entend dans « purée de châtaigne ».

Surprenant, sucré, doux, un tout chouille acidulé (mais à peine) je pense tenter une tarte fine aux pommes en mettant une petite couche de pumpkin butter entre la pâte et les pommes … je vous en dirai des nouvelles.
Cette tartinade peut servir sur des tartines, à la russe pour sucrer le thé, ou en chutney avec des volailles et viandes blanches, pour badigeonner vos viandes avant de les cuire en papillotte, en aide culinaire …  bref à tout 🙂

Sur cette photo il y a la moitié de ce que j’ai réalisé avec cette recette.

  • 2 CUPs de purée de potiron (ou 1kg CRU en cube à faire cuire plus longtemps)
  • 1 CUP de sucre (le plus complet possible, de la vergeoise par exemple brune ce serait idéal)
  • 1/4 CUP de miel (moi j’ai mis du sirop de riz, mais on peut remplacer par de la stévia en ajustant la quantité)
  • 1/2 citron pour le jus
  • 1 TBS de vinaigre de pomme
  • 1/2 tsp d’épices (cannelle et 5 épices pour moi, mais dans le détail ça donnait 1/4 de cannelle et le reste de muscade, girofle, genévrier orange, fleur de poivre)

mettre tous les ingrédients dans le slow-cooker/mijoteur casserole, et sur feu moyen cuire 1 heure à couvert, puis à découvert à peu près 45 mn.

On sait que la cuisson est terminée quand la purée devient translucide et brunit un peu, elle devient également assez épaisse, plus que de la compote, comme de la purée de châtaigne.

la mienne était un tout chouille trop sucrée, et je pense que la prochaine fois j’ajouterai un peu plus de vinaigre.

cette tartinade est vraiment idéale pour les tartines (essayé ce matin c’est délicieux) mais je pense la réutiliser dans d’autres préparations culinaires, j’ai une dernière recette à l’étude, un lapin mijoté au pumpkin bread et je pense que la tartinade de potiron ira bien pour lier la sauce et lui donner de la profondeur (avec de la bull dog sauce, découverte il y a peu par un article d’Ester) .

Et par ICI vous trouverez d’autres recettes avec de la courge.

Potirons, butternut squash, potimarrons… c’est l’automne !

j’adore les courges, on peut quasiment TOUT faire avec.

En passant depuis la confiture (sisi) à la tarte, au légume gratiné, de la purée, des desserts, des plats complets ET des accompagnement, soupe ou tarte … je ne connais pas une autre famille d’aliment si riche à être transformée.

Je vous épargne la « traditionnelle » soupe de potiron (on commence toute à avoir notre façon de faire…) je ne sais pas vous, mais moi j’en ai soupé.

Je vous propose différents modes de cuisson, et de transformation. Barbecue, à la vapeur, au four, cru ou cuit en 9 recettes :

  • des légumes qui accompagnent TRÈS bien le barbecue. (citrouille, pomme de terre, patate douce et oignons rouges)
  • « pumpkin butter »  c’est une tartinade comme une « purée de châtaigne » (je l’ai réalisé avec de la citrouille mais je pense que le potimarron donnerait un effet encore plus « châtaigne ».)
  • un gâteau à la citrouille qui rappelle le quatre quart sans gluten bien sûr mais aussi sans caséine. (« pumpkin bread »)
  • des raviolis géants  façon Annick Jeanmairet au potimarron, peut être un peu trop sucrés avec du potimarron si vous n’avez pas l’habitude de manger « doux », je pense que du butternut cuit au four pourrait très bien le remplacer.
  • Un lapin au pumpkin bread (comme on le ferait au pain d’épices) et courge musquée, butternut squash : une réelle douceur, mijoté doucement, j’ai utilisé un peu de pumkin butter, et je pense que pour le remplacer, un peu de pruneau serait pas mal si vous n’avez pas envie de réaliser du pumpkin butter au préalable avec une autre courge.
  • un parmentier à la citrouille fait par Réjanne du blog « in the food for love » mais un parmentier gourmand de queue de bœuf à la citrouille
  • Un grâtin de pâtes « comfort food », façon « mac’n cheese » avec les restes des précédentes recettes. potimarron citrouille et butternut squash – ou juste une à votre convenance et sans les restes –
  • une tartinade de potimarron, la version winter squash du « pumpkin butter »
  • Des biscuits façon figolu Pumpkin’O Lu qui contrairement à ce que leur nom laisse croire sont faits avec du potimarron.

Des idées pour les cuisiner autrement ?

  • Des légumes d’accompagnement au lèche frite, butternut squash super simple graphique et étonnant.
  • Une salade avec de la courge musquée râpée (butternut squash) et des pépins toastés, croquant garanti.
  • Un gratin de courges avec les courges qu’on trouvera, courgettes pâtissons butternut squash citrouille potimaron courge turban

la butternut squash s’appelle aussi « courge musquée » en français, mais on la trouve plus facilement sur nos étals sous le nom de « courge butternut » ou « butternut squash » d’où le fait que je les nome ainsi dans mes recettes.

On commence par la recette de l’accompagnement du BBQ (précuits à l’eau, puis barbecue)
Le Pumpkin butter parution le 4 octobre (compoté dans un mijoteur)
Le Pumpkin bread ensuite… parution le 5 octobre (cuits au four)
Les raviolis géants au potimarron parution le 6 octobre (cuits à la vapeur, puis recuits à l’eau)
Un lapin au pumpkin bread (comme on le ferait au pain d’épices) et courge musquée parution le 7 octobre (mijoté)
Un grâtin de pâtes « comfort food », façon « mac’n cheese » avec les restes des précédentes recettes (au four)
Des courges en accompagnement au lèche frite, butternut squash (au four)
Une salade avec de la courge musquée râpée (butternut squash) et des pépins toastés (râpée crue)
Une tartinade de potimarrons pour faire des Pumpkin’O Lu par exemple, (cuits à la vapeur et compoté à la casserole).

j’ajouterai dans les jours qui viennent les autres recettes, au fur et à mesure.

 

edit du 02/03/2012 une recette de parmentier de queue de bœuf au potiron est ajoutée (tardivement)