Archives pour la catégorie Sans Viande ou accompagnement

Gnocchi de potimarron

C’est une recette riche mais très douce à relever par une salade acidulée. (pas de photo cette année)
faisant parti du marathon de la courge 2012

Gnocchi de potimarron
surprenant, doux, presque sucré.
Write a review
Print
Pour les gnocchi
  1. 500g de pommes de terre
  2. 150g de purée de potimarron
  3. 1 œuf
  4. 100g farine
Pour le gratin
  1. 125g ricotta
  2. ciboulette
  3. huile parfumée à la sauge
  4. 2 - 3 TBS de parmesan rapé
  5. 2 TBS d'huile de courge
Instructions
  1. Cuire le potimarron et les pommes de terre, en faire une purée.
  2. Ajouter la farine, l'huile de courge et la ricotta
  3. Ajouter l'œuf en dernier.
  4. Façonner un boudin, détailler en petits cylindres, et marquer en enroulant sur le dos d'une fourchette. le geste est difficile à décrire mais simple quand on l'a attrapé. Si on arrive pas à marquer le gnoccho on peut aussi façonner des orecchiette (en un peu épais) (écraser le cylindre pour faire une coupe qui va accrocher la sauce ^^)
  5. pocher les gnocchis, peu à la fois, en attendant 30s qu'ils gonflent quand ils sont remontés à la surface.
  6. faire revenir les gnocchis dans de l'huile parfumée à la sauge (frire dans de l'huile d'olive des feuilles de sauge)
  7. et râper du parmesan au dessus
Notes
  1. la purée de pdt et potimarron doit être le plus sèche possible, personnellement je fais cuire les pdt et le potimarron au four, ça concentre les saveurs, sans enlever la peau du potimarron qui est suffisamment fine pour être mangée cuite sans soucis une fois passée au tamis je ne la sens plus du tout.
  2. la recette est riche et plutôt douce, voire même sucrée, je vous suggère de servir ces gnocchis avec une salade de roquette ou de chicorée de saison (avec quelques graines de courge torréfiée et quelques miettes de ricotta, huile de courge et vinaigre basalmique ... top)
Cuisine sans gluten http://cookbook.tokedh.net/

 

Cannelloni Ricotta Epinards (PLB ø PLV)

 

Cannelloni Ricotta Epinards
Serves 4
Write a review
Print
Prep Time
20 min
Cook Time
10 min
Total Time
30 min
Prep Time
20 min
Cook Time
10 min
Total Time
30 min
pour la farce
  1. 250g d'épinards cuits égouttés, essorés
  2. 2 TBS parmesan
  3. 2 TBS ricotta
  4. 1 pincée de poivre
pour la pâte à pâte
  1. 100g de farine Mix B de Schär
  2. 1 œuf
  3. 1 TBS d’huile d’olive
  4. 1 pincée de sel
  5. 1 TBS d’eau éventuellement (ça dépend de la consistance de votre pâte.)
béchamel
  1. 2 TBS de beurre
  2. 2 TBS de farine (Mix B de Schär chez nous)
  3. 1 à 2 CUP de lait
  4. sel, poivre et noix de muscade
  5. basilic et zest de citron
Pour la farce
  1. Mixer pas trop longtemps les épinards, ajouter les 2 fromages, et si vous le choisissez quelques herbes comme l’estragon ou la ciboulette qui relèveront agréablement la farce du cannellono.
Pour la pâte
  1. Abaisser la pâte à pâte (le plus fin possible, et là un laminoir est le gadget qui est indispensable de vous faire offrir si vous mangez sans gluten, et que vous souhaitez faire vos pâtes vous mêmes) je lamine jusqu’au 7 ou 8 (en général 7 pour les lasagnes, 8 pour les ravioles) mais si votre pâte est très fragile, 7 suffira.
  2. Le plus simple est de faire des rectangles de pâte que l'on peut farcir, et rouler sur la farce.
  3. On peut farcir à l’aide d’une poche à douille c'est plus facile.
Pour la béchamel
  1. réaliser un roux faire fondre le beurre et précuire la farine puis ajouter le lait assaisonnez, remuez sans arrêt jusqu'à la consistance voulue (ici assez fluide)
  2. Pour la cuisson disposer les cannellonis dans un plat à gratin, couvrir de béchamel de zest (avec parcimonie ), et de basilic ciselé
Notes
  1. la ricotta est un fromage de Brebis, mais on en trouve de Vache, si vous faîtes un régime a-PLV non strict sur les Protéïnes de Lait de mammifère essayez la ricotta de Brebis donc avec PLB et sans protéines de lait de Vache
Adapted from des raviolis géants au potimarrons
Cuisine sans gluten http://cookbook.tokedh.net/
Cette recette fonctionne aussi très bien en lasagnes 🙂

 

Les courges de 2012 citrouilles potiron potimarrons butternut squash

cette année encore les courges n’ont qu’à bien se tenir ! (j’éditerai pour mettre les liens vers les recettes au fur et à mesure que je les rédigerai)
et un lien vers le post recap’ de l’année dernière avec déjà une brassée de recettes.

Incroyable ce que ce fruit (oui c’est un fruit plus qu’un légume) peut m’inspirer. J’aime sa diversité en fait j’aime la pulpe de la citrouille, la finesse de la chair du butternut, le petit goût de marron du potimarron, la facilité de les cuire, (avec la peau la plupart du temps) et la facilité d’assaisonnement, salé ou sucré ce fruit qui est gorgé de vitamines pour une bonne partie de l’hiver mériterait bien de détrôner nos pot-au feu navet et choux. Ne vous trompez pas j’adore les pot au feu, mais je préfère les navets jeunes glacés à la poêle que bouillis et rebouillis.

Je regrette qu’on exploite pas plus ces cucurbitacées qui outre peuvent être servies en velouté ou en soupe peuvent servir de base salées ou sucrées (et ce sont les recettes que je vais partager avec vous que j’ai testé). TESTEES : les recettes sont en cours de redaction 
Risotto au potimarron, (salé)
Gnocchi de potimarron (salé)
Lasagnes au  potiron (salé)
Gratin de potimarron à la volaille (ou au canard, lapin …) (salé)
Calzone à la courge épinard ricotta (salé)
Coupe de butternut farcies ricotta épinards (salé)
Glace chocolat blanc ruban potiron épicé. (sucré)
Pumpkin cinnamon rolls (sucré)
Whoopies au potiron (sucré)
Pumpkin brownie (sucré)
Cakes au citron et à la courgette (sucré)
Doughnut au four (ou au gaufrier) au potiron, (sucré)
confiture de potiron, potimarron, butternut squash (sucré) à ne pas confondre avec la tartinade de potimarron de 2011
Fondant au chocolat et au potimarron (sucré)
Gâteau à l’envers pomme potiron (sucré)

Une salade avec de la courge musquée râpée et des pépins toastés

Je n’ai malheureusement pas eu le temps de faire une photo de la salade finie, mais cette salade qui se décline comme des carottes rapées peuvents s’agrémenter de quelques fantaisies comme des pépins de courges ou des noisettes concassées torréfiés.

Moi j’aime particulièrement méler la betterave crue au butternut râpé, avec une pointe d’huile de noisette un peu de vinaigre de cidre, et les fameux pépins de courge toastés.

Le principe pour cette recette étant d’éplucher la courge butternut avant de la raper finement comme une carotte. Elle est Très juteuses, tenez – en compte dans votre assaisonnement.

La betterave n’a longtemps pas eu mes grâces, cuites elle a ce goût terreux souvent qui me fait fuire. Crue elle est plus douce et plus subtile, et j’apprécie d’avantage. Entre le fer de la betterave, les vitamines A et B à foison de la butternut, c’est un doublé gagnant pour ce râpé d’automne.

Bon appétit !